lundi 9 décembre 2019

Marillion à la Salle Pleyel

Ce Lundi Marillion était au programme de la salle Pleyel. Bien entendu concert sold-out, car ce groupe originaire de Aylesbury, honni par la pseudo intelligentsia des rock critiques français, comme la plupart des groupes de rock dit progressifs, à un public des plus fidèles et fait salle comble à chaque passage dans la capitale.

C'est le groupe que j'ai le plus souvent vu en concert et une nouvelle fois j'avais pris deux places dès leur mise en vente, d'autant plus que cette fois-ci le groupe se produisait accompagné d'une section de six musiciens classiques.

Mon amie Muriel était de la partie bien sûr.

Les grèves sur Paris heureusement n'ont pas empêché le bon déroulement de cette soirée.


La première partie qui débute à 20 heures précise est assurée par un jeune chanteur Harry Pane s'accompagnant seul à la guitare. Pendant une trentaine de minutes il va nous présenter  des titres de sa composition : "Hiding Place", "Fletcher Bay", "Beautiful Life" et "Mamma" ainsi qu 'une reprise de Fleetwood Mac "Big Love".
Chanteur à la voix puissante il recevra un bon accueil de l'assistance.

Pendant l'intermède habituel un membre du staff interviendra en anglais pour dissuader l'assistance d'utiliser les téléphones portables qui gênent en fait la vue aux spectateurs placés derrière leurs utilisateurs. Un rappel salutaire.

Il est 21 heures lorsque retentit le titre "Heroes" de David Bowie, qui annonce l'arrivée sur scène du groupe.
Les premiers à s'installer sont les "Friends From Orchestra" suivi par Mark Kelly, Pete Trewavas, Steve Rothery, Ian Mosley et le chanteur Steve Hogarth.

Le show qui va durer deux heures débute avec "Gaza" un titre très fort tiré de l'album "Sounds That Can't Be Made". Une très belle entrée en matière. La voix puissante de Hogarth nous enchante.

Vient ensuite le très beau "Seasons End" titre que j'adore, pas l'un des plus interprétés cependant, suivi de "Estonia".

La section classique apporte une couleur supplémentaire à la musique de Marillion, déjà riche.

Pièce de résistance de la soirée "The New Kings" tirée du dernier album studio en date l'excellent "F.E.A.R.". Un morceau de choix.

Pour aller jusqu'à la fin du set nous aurons droit à "The Sky Above the Rain" et "The Great Escape" un titre incontournable.


Les musiciens quitteront à la scène sous les ovations du public, mais ils reviendront rapidement pour un premier rappel qui nous permettra d'entendre "Afraid of Sunlight" et  un "Separated out" orientalisé avec insertion d'un passage de Kashmir de Led Zeppelin.

Comme souvent avec Marillion il y aura un autre "encore".

Les musiciens sont rejoints par une chorale de seize personnes se repartissant en deux groupes de chaque côté de la scène.
Les premiers accords de "The Space" résonnent, un morceau magnifique et prenant, l'un de leurs plus grands titres. 
Pour terminer nous aurons droit  à l'excellent  "Man of Thousand Faces".

Nous avons eu droit à très beau concert de Marillion, avec des titres revisités.

Hogart avant de nous quitter nous présentera les musiciens de Marillion, ceux de la section rythmique, les même que ceux qui ceux qui ont participé à l'enregistrement de Marillion with friends from orchestra ayant eu droit à cette présentation en début de concert.


La Setlist :

  1. Play Video
  2. Play Video
  3. Play Video
  4. Play Video
  5. Play Video
  6. Play Video
  7. Play Video
  8. Play Video
  9. Play Video
  10. Play Video
  11. Encore:
  12. Play Video
  13. (With "Kashmir" snippet by Led Zeppelin)
    Play Video
  14. Encore 2:
  15. (with choir)
    Play Video
  16. (with choir)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire