samedi 15 octobre 2016

Marianne Faithfull au Festival Blues sur Seine

Ce samedi 15 octobre en préouverture du Festival Blues sur Seine qui en est à sa dix-huitième édition et se déroulera du 4 au 19 novembre, la salle Jacques Brel de Mantes la Ville accueillait une icone du rock Marianne Faithfull.
C"est ma fille, pour changer, qui m'accompagnait à cette occasion.
Ouverture des portes 19 h15, sans doute pour éviter les retards comme cela s'était produit l'an passé à l'occasion du concert de Melody Gardot qui s'était joué à guichet fermé. Ce ne fut malheureusement pas le cas aujourd'hui, la salle n'accueillant que les trois-quart de sa capacité.

Nous nous installons au milieu du deuxième rang, face à la partie centrale de la scène, une très bonne place pour assister à ce spectacle.

Il est environ 20 heures 15 lorsque les lumières s'éteignent pour laisser la place à Olivier Gotti qui s'installe sur une chaise, un guitare lap-slide sur les genoux. Cet ancien lauréat du Tremplin Blues sur Seine va pendant  une quarantaine de minutes nous offrir une prestation de qualité, aux influences de Ben Harper, Robert Johnson...
Il recevra un très bel accueil du public présent.





Après un entracte d'une vingtaine de minutes place 0 la tête d'affiche de la soirée Marianne Faithfull dont le nom est intimement lié à l'histoire du rock depuis le début des années 60 par ses attaches liens qui l'unissaient aux fameux Rolling Stones et son interprétation d'un de leurs célébres titres "As Tears Go By".
Il est 21 heures 15 lorsque Marianne Faithfull arrive sur scène se déplaçant difficilement soutenue par un de ses assistants.
Elle s'installe face au micro sous les applaudissements du public qu'elle remercie de quelques mots en français.
Elle sera accompagnée par deux de ses musiciens Rob Ellis à la batterie et l'excellent Robert Mc Vey à la guitare.

La durée du set sera d'une petite heure Marianne Faithfull  étant, comme elle le fera remarquer à plusieurs reprises, usée et sa voix n'étant plus ce qu'elle était.
Pour débuter elle nous interprétera "Give My Love to London" extrait de son dernier album studio en date, son vingtième paru en 2014, titre co-écrit avec l'excellent Steve Earle.
Après ce premier morceau elle gagnera son siège sur lequel elle restera jusqu'à la fin de sa prestation.
Le titre suivant  "Stations" est tiré de l'album"Horses and High Heels" qui sera suivi de "Vagabond Ways"
Entre chaque titre elle adresse quelques mots de présentation au public. Elle ne manquera pas d'allumer quelques cigarettes et prendre un thé.
Nous aurons droit à une belle version de "Broken English", incontournable, suivie de "Love More or Less", tiré du dernier album, co-écrite avec le talentueux Tom McRae.
Un grand moment de sa prestation "As Tears Go By" qui nous ramène très loin en arrière.
Ce très beau titre sera suivi d'une reprise de Bob Dylan, "It's all over now Baby Blue", elle ne manquera pas de se réjouir de l'obtention par celui-ci du prix Nobel de Littérature.
Elle interprète ensuite "Corinna, Corinna", un titre tiré de l'album "Rich Kid Blues", puis un autre titre de son dernier album "Deep Water" co-écrit avec Nick Cave, excusez du peu.
Elle terminera avec " The Ballad of Lucy Jordan" reprise tant beaucoup de film dont le fameux Thelma et Louise.
Elle n'oubliera pas de remercier le public d'être venu, ainsi que tous les membres de son équipe, sans oublier son manager François Ravard, sans lequel elle n'aurait pas été là.
Elle quittera la scène après ce morceau, il n'y aura pas de rappel.
Une heure c'est court, mais ce fut une heure intense, une heure sincérité, offerte par une chanteuse qui a tellement marqué le Rock.
Une partie du public à paru mécontente de la durée de cette prestation, dommage pour eux.













Aucun commentaire:

Publier un commentaire