vendredi 8 novembre 2019

Popa Chubby ouvre le Festival Blues sur Seine à Conflans-Sainte-Honorine

Dans le cadre du Festival Blues sur Seine 2019, Popa Chubby ouvrait cet événement salle Simone Signoret à Conflans -Sainte-Honorine.
Ce concert était annoncé complet, rien d'étonnant à cela, car avec Popa Chubby l'on n'est jamais déçu.

Le blues et la rage de jouer sont au rendez-vous et ce muscien aime en donner pour son argent au public.

Personnage hors normes, il ne laisse pas indifférent et a cassé les barrières du blues en empruntant à différentes musiques.

Sur les routes depuis 1994 il a déjà publié un grand nombre d'albums et un prochain est prévu en février 2020. Il travaille de nouveau avec l'excellent label français Dixiefrog.
J'avais déjà vu à deux reprises l'homme de New York, The Beast of The East, et cette fois -ci’entraînais ma comparse Muriel.

Il est 20 heures 30 lorsque Popa Chubby débarque sur scène accompagné d'un batteur, Stefano Guidici et d'un bassiste Francesco Beccaro. Aucune introduction des responsables du festival pour présenter l'artiste et ouvrir cet événement, étonnant !

Il s'installe sur un tabouret prendre sa Fender et attaque immédiatement par "Hey Joe" pour nous rappeler l'importance qu'a eu Hendrix pour lui. 
Je ne vous donnerai pas la setlist compléte de la soirée mais nous avons eu droit à "Grown Man Crying Blues", à son medley "Godfather-Mirsilou-Over The Rainbow", à son habituel duo de batterie, toujours un grand moment de ses prestations, et pour terminer en beauté cette belle soirée une reprise du "Hallelujah" de Leonard Cohen.

Nous avons eu droit à deux heures de concert sans temps mort, par un Popa en forme bien servi par une excellent section rythmique. Une belle soirée et sans aucun doute la plus belle affiche de ce festival.





jeudi 7 novembre 2019

Kenny Wayne Shepherd Band, pour un concert Blues Rock

Ce mercredi 6 novembre l'Alhambra accueillait le Kenny Wayne Shepherd Band dans le cadre de sa tournée européenne, faisant suite à la parution de leur dernier disque "The Traveler"
Bien entendu les fans de blues rock et de guitare électrique étaient au rendez-vous car KWS est un vrai prodige de cet instrument.
Mon amie Muriel était bien sûr présente.
Nos places se situaient au balcon, pas un des mieux configurés et des plus confortables des salles parisiennes mais il a fallu faire avec.


Il est environ 20 heures 15 lors les musiciens entrent sur scène, KWS chapeau sur la tête, sans doute en hommage au grand Stevie Ray Vaughan, une de ses influences majeures.



D'entrée le ton est donné avec le premier titre l'excellent "Woman Like You" qui ouvre le dernier album, avec au chant Noah Hunt.
Suivra ensuite une reprise du Buffalo Springfield, "Mr. Soul". N'oublions pas que KWS a joué avec Stephen Stills.
Deux autres reprises seront proposées au cours du set, un titre d'Elmore James et Turn to Stone qui clôturera le set, une reprise de Joe Walsh. Cela nous permet d'apprécier le bon goût de KWS.

Tout au long du show nous avons pu admirer les prouesses à la guitare de Kenny Wayne, très bien entouré avec à la batterie  Chris Layton qui fut le batteur de Double Trouble, le fameux groupe de Stevie Ray, Vaughan, Joe Krown aux claviers, Noah Hunt au chant en alternance avec KWS et à la guitare rythmique. Un bassiste et une section de deux cuivres complètent le groupe.
Nous  aurons également droit à la "ballade qui tue" avec "Heat of the Sun".



En rappel KWS et son band nous proposeront trois titres dont une reprise de 'I'm a King Bee", un classique parmi les classiques et pour terminer un très bel hommage au roi des guitaristes, avec Voodoo Child.



Nous avons assisté ce soir à un très bon concert de blues rock, trop court à mon goût. Les amis de guitare, un instrument moins au goût du jour malheureusement, ont su apprécier à sa juste valeur la prestation de KWS





La setlist :




Woman Like You

Mr. Soul (Buffalo Springfield cover)
Long Time Running
I Want You
Diamonds and Gold
Talk to me Baby (Elmore James cover)
Heat of the Sun
Down for Love
Shame, Shame, Shame,
Turn to Stone (Joe Walsh cover)

Encore :

Blue on Black

I'm a King Bee (Slim Harpo cover)
VoodooChild (Slight Return ) The Jimi Hendrix Experience cover